Sortie en selle à Celles (10 septembre 2011)

Mousquetaire Liberos en Celles

La verte prairie

Anne Lauron fut de cette aventure. Elle nous la raconte:

C’est plein d’entrain et de bonne humeur que nous nous sommes tous retrouvés à 10h ce samedi matin devant le Dave City ranch : un vrai ranch de cow-boy avec pantalon à franges et selles western ! Et en plus, il faisait un soleil magnifique !! Que demander de plus qu’une excellente journée qui s’annonçait ? Après la distribution des chevaux, nous voilà enfin partis sur les petites routes de Celles, certains moins à l’aise que d’autres, il faut quand même l’avouer. Car je suis quand même fière de dire que nous étions 4 débutants à n’avoir jamais mis la partie la plus ronde de notre anatomie sur ces nobles animaux. « Mon dieu que c’est haut !! », voilà quelle a été ma réaction quand je me suis enfin posée sur la selle. Et, une fois en haut, plus moyen de redescendre, donc il fallait faire avec … Donc une fois partis, et bien, y’a plus qu’à, comme on dit ! On suit le mouvement, ou plutôt LE CHEVAL suit le mouvement. Car ces … de canassons, quand ils voient les copains partir devant, ils n’ont qu’une envie : c’est de les suivre ! P…. que ça fait mal quand on n’est pas habitué !!

la troupe se met en marche

Bon, passons ces moment quelque peu douloureux, car finalement, la balade était super : on est passé par de grandes prairies bordées de forêts incroyablement vertes (c’est vrai, on est en Belgique !), et on a traversé des rivières (ça c’était cool).

La pause des valeureux

La horde sauvage ?

Quel ne fut pas mon soulagement quand ENFIN nous avons rejoint le campement pour le BBQ. Que du bonheur de sortir mes fesses de cette selle !! Jamais je n’ai autant apprécié le petite verre de Porto que Patricia avait prévu pour remonter le moral des troupes. Chère Patricia, j’adore ta prévoyance et tes petites attentions.

Et nous voilà repartis. Et oui, c’était bien beau d’être déjà arrivés jusque-là, mais aussi fallait-il rentrer au ranch. Allez, courage Alain, on va y arriver, on a fait le plus dur. Pas sûr…. L’après-midi s’est déroulé en fait sans encombre, et je dois même dire qu’une fois qu’on a compris comment ils fonctionnent, ces canassons, ça devient presque facile. Faut juste laisser faire ! Sauf que mon cheval à moi, s’il n’était pas la tête collé à l’arrière train du cheval précédent, ça n’allait pas. Mais laissons faire. Je crois bien qu’il n ‘a rien vu de la balade…Ce n’est pas moi qui vais le plaindre, trop heureuse d’être arrivée au bout sans tomber et en ayant encore toutes mes fesses.

Aujourd’hui, j’ai mal partout, mais en tout cas, chapeau à Alain, Patricia et Eric, qui ont tenu jusqu’au bout, à l’autre Alain et à Olivier qui ont monté comme des chefs.

A cheval sur tous les principes

Merci pour cette superbe journée et les merveilleux souvenirs (certains plus douloureux que d’autres) qu’elle laissera.

Anne.

Alain et Olivier à l'échauffement

Alain et Olivier à l'échauffement

Patricia et Eric sur leurs destriers

Anne avant l'épreuve

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :